fluidion - Applications - Baignade

En utilisant les équipements automatisés Système ALERT ou ALERT Lab de fluidion , la gestion active des eaux de baignade sera grandement facilitée grâce à un contrôle régulier de la qualité microbiologique de l'eau et vous donnera la garantie d'une baignade en toute sécurité. L'auto-surveillance active peut être mise en place en concertation avec les agences réglementaires (Agence Régionale de Santé en France), ou comme un outil de gestion supplémentaire. La fiabilité et les performances des technologies ALERT proposées par fluidion permettront une surveillance de qualité de vos eaux de baignade !

Vous trouverez plus bas quelques exemples d'utilisation concrète de la technologie ALERT pour la surveillance de la baignade. Contactez nous rapidement pour voir comment vous pouvez profiter de cette technologie pour votre prochaine saison de baignade !

Table des matières:

St.Cirq-Lapopie: démarche active contre les bactéries !

ALERT System, tracker des sources de pollution au Royaume-Uni

La baignade à Paris: le bassin de la Villette

Un point sur la réglementation européenne


Situé au pied du village médiéval de Saint-Cirq-Lapopie, une belle plage [1] accueille des baigneurs chaque été depuis plusieurs années. Remarquable attraction touristique de la région, cette plage représente un agréable cadre pour la baignade pendant les journées chaudes d’été ! Site de baignade historiquement connu pour présenter une qualité d’eau satisfaisante, l’été 2017 a été l’exception. Un seuil anormalement élevé en entérocoques, bactéries indicatrices d’une pollution fécale, a été retrouvé impliquant la fermeture de la baignade durant une quinzaine de jours [2]. L’origine de cette pollutiStCirq ALERTon n’avait pas pu être identifiée.

Afin de préserver la sécurité des usagers, et pouvoir identifier les sources de pollution, en 2018 le Syndicat SYDED du Lot [3] (syndicat interdépartemental en charge du suivi de la qualité de l’eau) a renforcé son dispositif de surveillance en installant un ALERT System de fluidion dans la rivière entre Août et Septembre, afin d’accroitre de manière préventive le nombre d’analyses microbiologiques (concentration de bactéries entérocoques) au niveau de la plage. Déclenché à distance, le ALERT réalise automatiquement des mesures pour quantifier la concentration bactérienne dans l’eau, sans aucune intervention humaine. L’ALERT System a détecté, sur cette zone, des concentrations en entérocoques anormales à plusieurs reprises (mais sans conséquence pour la baignade). Lorsque le cas s’est présenté, l’appareil a alerté automatiquement l’opérateur grâce à la télétransmission des données, et des échantillons supplémentaires ont été pris pour permettre d’identifier la souche bactérienne par séquençage d’ADN au laboratoire.

Grâce à une fréquence d’analyses microbiologiques plus élevée à la plage de Saint-Cirq-Lapopie, des épisodes de contamination ont été détectés par l’ALERT System, permettant de réaliser des analyses complémentaires en laboratoire pour remonter à la source de la pollution.

Et vous, comment sera votre baignade en 2019 ?

[1] http://www.saint-cirqlapopie.com/nature/au-fil-du-lot/baignade

[2] https://www.ladepeche.fr/article/2017/08/04/2622633-la-baignade-provisoirement-interdite-sur-la-plage.html

[3] https://syded-lot.fr/en/eau/eaux-naturelles/ou-se-baigner-dans-le-lot


UKEA alertUne des principales missions de l’Agence Environnementale du Royaume-Uni (U.K. Environment Agency) est de surveiller la qualité des eaux de baignades intérieures et côtières du pays [1]. Elle collecte régulièrement des données microbiologiques durant les saisons balnéaires et recherche les sources de pollution qui pourraient affecter la qualité des eaux. L’Agence s’est dotée des technologies ALERT de fluidion pour surveiller les côtes britanniques et identifier rapidement les zones de forte contamination.

Les sites de baignade sont évalués et classés tous les ans comme préconisent les directives européennes. Chaque année durant une saison de baignade, les résultats microbiologiques sont collectés régulièrement pour évaluer et classifier la qualité des eaux. Depuis 2016, l’Agence a déclassé le site de Scarborough Sud [2], seul site de baignade interdite sur la côte Nord-Est du Royaume-Uni. En effet, les données collectées les années précédentes montrent dans l’ensemble une mauvaise qualité de l’eau dont les sources de pollutions étaient particulièrement difficiles à identifier.

L’entité régionale de l’Agence Environnementale a pris la décision d’utiliser les technologies ALERT de fluidion pour mesurer les contaminations présentes près de la sortie du port de Scarborough, en remontant jusqu’à l’identification des sources de pollution responsables. Elle a utilisé deux types de systèmes : l’ALERT System, la version in-situ, et ALERT LAB, la version portable. L’ALERT System a été installé dans une armoire instrumentée (figure de gauche), qui mesure régulièrement et automatiquement la qualité de l’eau (paramètres microbiologiques mais également physico-chimiques) et permet de surveiller l’évolution de la zone. L’ALERT LAB, quant à lui, facile à transporter partout, a été utilisé pour collecter manuellement des échantillons à différents points près des sources potentielles de pollution (figure de droite), pour rechercher celle responsable du déclassement de la baignade à Scarborough Sud.

Ces deux appareils complémentaires quantifient rapidement et automatiquement les teneurs en Escherichia coli, bactéries indicatrices d’une contamination fécale. Grâce à la télétransmission des données, les opérateurs sont alertés directement pour permettre ainsi une mesure rapide de la contamination bactérienne.

Cette étude, publiée récemment dans le « Institute of Water Magazine », a permis de limiter rapidement la zone de recherche, et de vérifier ou écarter les différentes hypothèses de départ. Une fois les sources de pollution identifiées et vérifiées, il deviendra possible de prendre des mesures curatives pour améliorer la qualité des eaux de Scarborough Sud et permettre la réouverture de ce site de baignade.

 Et vous, comment sera votre baignade en 2019 ?

[1] https://environment.data.gov.uk/bwq/

[2] https://environment.data.gov.uk/bwq/profiles/profile.html?site=uke2206-07400

 

 


Villette2En 2017, la Ville de Paris ouvre sa première baignade en milieu naturel dans le bassin de la Villette. Succès immédiat auprès de la population et fort retentissement médiatique, l’expérience s’inscrit désormais dans la durée et la deuxième saison vient de s’achever en Septembre 2018. Au cœur de ce dispositif d’auto-surveillance [1] de la qualité des eaux, les systèmes autonomes ALERT Systems. Ces analyseurs in situ de la société Française fluidion permettant aux Parisiens de profiter du bassin en toute sécurité, tout l’été.

La faisabilité de la baignade en milieu naturel dans le canal de l’Ourcq [2] a pu être envisagée grâce aux campagnes annuelles de suivi de la qualité de l’eau qui ont montré une amélioration significative de la qualité de l’eau. C’est dans ce cadre que la Ville de Paris a imaginé la possibilité de baignade gratuit dans une structure sécurisée. Une seule condition a été requise par l’Agence Régionale de Santé : avoir une solution de surveillance au quotidien de la qualité des eaux de baignade.

Depuis 2017, deux ALERT System de fluidion sont installés chaque été, en amont de la zone de baignade de la Villette. Ces appareils autonomes et de petite taille sont directement installés dans le milieu. Chaque jour et avant l’ouverture de la baignade, les systèmes analysent la qualité microbiologique des eaux (E Coli, Entérocoques intestinaux). Le responsable du site de baignade décide de l’ouverture ou non de la baignade établissement. Grâce à la télétransmission des données et la consultation en ligne sur une plateforme web sécurisée, une gestion active a pu être assurée tout au long de l’été. Sur 87 jours d’ouverture en 2018, sept décisions de fermetures préventives ont été prises, principalement pour des dépassements de seuils de classement en Escherichia coli ou entérocoques.

Cette auto-surveillance, exigée par l’Agence Réglementaire de Santé, a permis à la Ville de Paris d’offrir à ses habitants une baignade estivale de bonne qualité.

Et vous, comment sera votre baignade en 2019 ?

 

[1] https://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/25/paris-la-baignade-a-la-villette-rouvre-apres-analyses_5164828_3224.html

[2] http://www.slate.fr/story/146511/baignade-urbaine-reappropriation


Un point sur la réglementation européenne

Deux critères microbiologiques sont à suivre pour évaluer la qualité des eaux de baignade selon les directives européennes [1] : les Escherichia coli et les entérocoques intestinaux, bactéries indicatrices de la contamination fécale dans l’eau. Leurs présences en forte concentration dans l’eau peuvent signaler la présence d’autres germes pathogènes susceptibles d’être dangereuses pour la santé. Des seuils réglementaires ont été définis pour permettre d’assurer une eau de baignade de qualité suffisante :

Eaux intérieures :

  • Escherichia coli < 900 bactéries/100mL
  • entérocoques < 330 bactéries/100mL

Eaux côtières :

  • Escherichia coli < 500 bactéries/100mL
  • entérocoques < 185 bactéries/100mL.

 [1] http://baignades.sante.gouv.fr/baignades/editorial/fr/controle/critere.html

 


fluidion SAS - 231 Rue St Honore - 75001 Paris - France - contact@fluidion.com - Tél. +33 182 390 290. Tous droits réservés.